The day I traveled to Nairobi !

First of all, this trip was just a « gut calling » trip. I have transited a few times in Nairobi and this place has always been very intriguing to me… So I said why not giving it a try !

What to say ? What to do ? Where to go ?

J’ai commencé ce voyage par la capitale : N-A-I-R-O-B-I !

Je pourrais vous donner les liste des choses à faire etc.. Sauf que je ne trouve pas ça très intéressant et il y a des millions de sites qui le feront bien mieux que moi. Alors, comment on découvre Nairobi version The Patchwork Life ? Ben je vais vous mettre en lumière mon expérience et ce que j’ai beaucoup beaucoup beaucoup genre BEAUCOUP aimé !

LES GENS

Au départ, j’avais un peu l’impression d’être prise pour une folle. Les gens avaient un peu de mal à comprendre mon voyage et à me situer je pense (je ressemble à une Kenyane qui parle anglais avec un accent français, c’est très WTF !). Après de nombreuses explications, les gens se sont ouverts et les kenyan que j’ai rencontré étaient incroyables !

Ce sont des personnes très directes et c’est une chose que j’ai apprécié, au moins on ne perd pas son temps. C’est un peu déconcertant si vous venez d’un espace plus consensuel, mais ici c’est plutôt cool et dans les échanges que j’ai pu avoir, les gens attendent la même chose. C’est très agréable et ils deviennent souvent assez familier rapidement !

Pendant ce voyage, j’ai pu apprendre quelques mots en swahili et vous pourrez les utiliser si vous le voulez:

  • « Asante » qui veut dire merci
  • « Hakuna Matata »/ « Hakuna shida » qui veut dire pas de problème
  • « Sawa sawa » qui veut dire ok, d’accord
  • Mon préféré « Kidogo » qui veut dire « un peu ».

MES LIEUX FAVORIS

1- Kuona Art Center

L’adresse du Kuona Art Centre : Dennis Pritt Road, Nairobi Kenya

Un dimanche après-midi sur la recommandation de mon hôte, je me rends dans ce collectif d’artistes. Je n’étais pas sûre de trouver un artiste…Et pourtant si ! J’ai rencontré Longinos Nagila avec qui j’ai parlé longuement sur sa vision de l’Afrique, son art et Mayotte surtout ! C’était assez marrant, car il trouvait Mayotte très surprenante. Je crois que j’ai réalisé en échangeant avec lui à quel point Mayotte pouvait être perçu comme un ovni et c’était plutôt cool !

J’ai adoré ce lieu, car je le trouve très reposant et c’est un bon moyen de découvrir des artistes locaux !

2- National Museum

C’est un lieu phare et un point touristique, c’est vrai. Cependant, c’est toujours un début surtout lorsque c’est la première fois que l’on se rend au Kenya. Je trouve d’ailleurs que pour un musée ouvert au grand public, il y a quelques éléments provocateurs, notamment par rapport à l’histoire du Kenya. J’ai eu la chance d’être accompagnée d’un guide qui a pu me donner des détails concernant les différentes « tribus » kenyanes. Il m’a également raconté sa rencontre avec le président Obama, il paraît qu’il est aussi charismatique qu’à la télé ! C’est toujours bon à savoir ! ^^

3- Le Parc National

Des rhinocéros ! Des zèbres ! Des autruches ! Voilà ce qui nous attends dans le parc national ! J’ai volontairement refusé de faire un grand safari, car ce n’était pas vraiment le but de ce voyage… Mais j’ai visité le parc national dans sa version courte et c’est un bon moyen de voir des hyènes et d’autres animaux. C’était quand même assez impressionnant de les voir en vrai et ça m’a beaucoup plus, donc je recommande ce lieu surtout si on ne passe pas beaucoup de temps à Nairobi. Le parc est d’ailleurs à côté du quartier de Karen qui vaut le coup d’être visité pour mieux comprendre la construction sociale et spatiale de Nairobi.


Manger Veggie à Nairobi

Manger en étant végétarien pourrait sembler être une contrainte surtout en Afrique, sauf que ce n’était pas du tout le cas, bien au contraire !

J’ai trouvé des fruits et des légumes de saison frais ! HALLELUJAH et comme j’étais en Airbnb, j’ai pu cuisiner pour moi-même. Concernant les restaurants, c’était tout aussi simple. Nairobi est une ville cosmopolite et elle propose une cuisine internationale, donc j’ai pu me restaurer dans des lieux divers et variés. Comme l’Alchemist Bar au Mama Rocks qui font un très bon burger végétarien à l’avocat ou encore à l’Aga Khan Market où j’ai pu déguster un très bon Ugali, un plat traditionnel kenyan et répandu en Afrique de l’Est. Pour les non-végétariens, vous pouvez manger ce plat accompagné de « Nyama Choma » (viande grillée). Enfin, il est possible de trouver des jus frais et fait maison quasiment partout, je me suis régalée !

Où dormir ? Comment se déplacer ?

C’était un solo travel, j’ai préféré opté pour un Airbnb chez l’habitant. J’ai habité dans un bloc d’appartement qui s’appelait « Kugeria Flats » situé à Ndong Avenue. Mon hôte, Robert et Mutheu étaient très sympathique. J’ai partagé de nombreux diner avec Robert qui m’a raconté comment Nairobi s’était développé et les changements qui ont eu lieu dans la ville. L’appartement était très agréable, car il avait de nombreuses oeuvres d’un artiste reconnu à Nairobi, Michael Soi.

Pendant ce voyage, j’ai utilisé 3 façons de me déplacer :

  • Marcher : c’est l’option qui permet de voir le plus de choses, c’est la plus éco-friendly et le plus économique (c’est gratuit) cependant à partir de certaines heures et par rapport à certains quartiers, ce n’est pas ce qu’il y a de plus « safe ». Avant de vous déplacer à pied, prenez soin de demander l’avis à des locaux et des personnes en qui vous avez confiance.
  • Matatu : les « Matatus » sont des bus hyper méga colorés de Nairobi, ils permettent de se rendre dans différents endroits de la ville, sauf qu’il vaut mieux y aller avec un un local pour éviter de se faire avoir au niveau des prix et surtout être sûr(e) de prendre la bonne direction ! Cette option ne vous coûtera normalement jamais plus de 50 KES soit 0,50€.
  • Uber : Cette option est la plus safe surtout pour se déplacer le soir, cependant, elle est contraignante, car vous pourrez être bloqué(e)s dans les embouteillages et ne pas voir la ville. J’ai dû l’utiliser de nombreuses fois, car c’était plus pratique surtout le soir ! Le coût des Uber est bas par rapport à d’autres villes, mais les prix restent tout de même élevés par rapport à l’offre des transports de la capitale ! Le coût est en général compris entre 200 KES et 1000 KES soit 1,80€ et 9€.

En Bref… C’était comment Nairobi ?

J’ai beaucoup aimé cette ville pour l’offre cosmopolite (nourriture, personnes, activités etc.) qu’elle propose et la facilité de déplacement que propose la ville. Cependant, c’est une ville très polluée et il y fait froid quand même ! Ce sont les deux éléments qui m’ont un peu fait grincé des dents, sinon dans l’ensemble c’était Sawa Sawa !

J’ai quelques contacts (guide notamment) que je pourrais vous recommander, pour des raisons de confidentialité, je ne les ai pas mis en ligne, mais vous pouvez me contacter et je vous les enverrai avec beaucoup de plaisir !

KISS KISS !

D.H

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s